Lisbonne : 1er jour (Aéroport et dodo par terre, Alfama, Baixa & miradors²)

Concours fini, billet dans le téléphone, passeport dans le sac : les vacances peuvent commencer !

Départ de Rennes dans l’après-midi, en bus pour ne pas changer, c’est parti pour plus de 4h de trajet, direction Paris.

Bon par contre… La malédiction spéciale Randy s’abat immédiatement : étrangement, son billet de bus aurait été annulé… Elle est obligée de prendre un nouveau billet de train. Sympa Flixbus, service client pas au top, ça fait plaisir.

Bref, on passe outre et on se retrouve à Paris ! Une fois là-bas, avant d’aller à l’aéroport, on apprécie un bon burger (végé of course). La nuit va être longue… Il faut prendre des forces !

On arrive à l’aéroport vers les 23h. On espère pouvoir passer la zone de contrôle et passer la nuit dans la zone duty free, histoire d’avoir des sièges éventuellement sans accoudoirs ou dans le pire des cas, une moquette moins dure que du carrelage sale.

Échec.

Notre avion part à 7h du mat, il est trop tôt pour nous et les contrôles de sécurité sont fermés entre minuit et 4h… Il va falloir prendre notre mal en patience.

Orly, on peut y passer la nuit.

On peut rester sur les sièges.

On peut dormir.

Du moins essayer. Clairement, tu peux essayer de te mettre dans tous les sens, avec les accoudoirs en travers du dos c’est un cauchemar. A posteriori je me dis que j’aurais dû directement m’installer sur le carrelage.

Ah ! Et petite astuce : des boules quies et un truc pour cacher la lumière, ce n’est pas du luxe !

Le lendemain matin… ou plutôt, quelques heures plus tard, les roues de l’avion quittent la France. Les turbines tournent à toute vitesse. Notre véhicule fend le ciel.

 

 

Direction : Lisbonne.

« Ladies and gentlemen, we landed in Porto ».

Porto ?

What ?

Comment c’est possible ça ? On s’est trompé d’avion ?

P1080230 (Copier)

En tout cas, ce n’est certainement pas avec les explications de notre commandant de bord successivement en portugais puis dans un anglais teinté d’un accent rendant le moindre de ses mots incompréhensible que nous en avons compris la raison.

Le fin mot de l’histoire… Eh bien… Je ne l’ai pas. Plusieurs explications :

  • la météo et le brouillard nous auraient empêchés d’atterrir à Lisbonne.
  • Le trafic aérien était trop chargé et l’avion ne pouvait pas atterrir.
  • Ils avaient oublié de faire le plein à Paris.
  • Un problème technique qui avait mis nos vies en périls, mais personne ne nous le dira jamais.

Après deux heures trente, coincés dans un avion, lui-même coincé sur un parking désertique d’aéroport, nous décollons à nouveau, cette fois-ci, pour Lisbonne.

Lisbonne ?

Vraiment ?

Oui, vraiment cette fois.

Lisbonne, le soleil, la mer, une ville pleine de couleur… Ou bien Lisbonne dans la pluie et la brume.

Heureusement, le métro, c’est sous terre ! Gros point positif pour ce métro qui relie l’aéroport et le centre-ville au prix de n’importe quel trajet (environ 1.30 euro) !

Avec notre mésaventure aérienne, la journée est bien avancée. On peut donc directement se rendre dans notre auberge de jeunesse, « Suave Lisboa Hostel« . Trouvée sur Booking, évidemment. Franchement, elle était plutôt cool. Des pièces très étroites au charme certain, bien placée, fonctionnelle, pas hyper chère, propre. Le petit déjeuner était compris dans le prix des nuits, il n’était pas incroyable mais suffisant. Les défauts c’est que les lits étaient un peu branlants, bougeaient et grinçaient la nuit et puis dans la rue il y avait pas mal de mecs qui zonaient, ce qui est jamais hyper rassurant. Après pour autant tout s’est très bien passé.

 

 

Après une bonne douche et s’est être un peu posé (le plaisir de découvrir le confort de la position allongée sur un lit… incomparable !), on est parti à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

 

 

Nos pas (et la magie d’internet) nous ont menés à la Frutaria où j’ai englouti avec délice un gigantesque pancake recouvert d’une généreuse boule de glace, de sirop d’érable et de fraise. Le tout, accompagné d’une bonne citronnade maison. #bonheur

 

 

Ventre plein. Tête reposée. On était prêtes à partir à l’assaut de la ville, à la découverte de ses petites rues pavées, de ses montées omniprésentes.

 

 

La pluie a cessé. Le brouillard se lève. Les couleurs apparaissent. Les maisons sont superbes. Biscornues et multicolores. Les rues, dézinguées et cahoteuses. Les tuktuk électriques côtoient les trams rouges et jaunes. La magie fait son effet.

 

 

On prend la grande rue centrale et on descend vers la place culte du Commerce et sa grande arche. En face, la mer. Des ponts immenses. L’ombre de la statue du Christ Roi.

 

 

Le quartier d’Alfama nous ouvre ses portes. On grimpe les petites rues. Escalade les escaliers. Enchaînent les miradors. Santa Luzia. Portas Do Sol. Senhora do Monte.

 

 

La ville s’étale sous nos pieds, pleine de couleur et de lumière. Les musiques. Le bruit ambiant. Tout se mélange dans un joyeux magma de fête.

 

 

C’est beau. Mes yeux dévorent le moindre centimètre d’azulejo. De tag aux couleurs vives.

 

 

 

 

 

 

Après deux heures de déambulation, le pancake me semble de l’histoire ancienne et mon ventre réclame de quoi se sustenter.

 

 

 

 

On retourne vers notre auberge de jeunesse. Non loin de là, j’ai noté un restaurant prometteur : The Food Temple. Un restaurant qui proposait des plats vegan avec un concept plutôt cool : le restaurant se trouve dans une petite cour, près de grands escaliers sur lesquels ils disposent des sortes de tables en bois. En gros, tu manges assis sur les escaliers dans la jolie cour et sous les guirlandes multicolores.

 

 

Les plats étaient bons, simples, frais, pleins de légumes et de vitamines. Après le burger de la veille et le pancake… ça faisait du bien ! En plus les prix n’étaient pas vraiment excessifs. Bref, une adresse à garder !

 

 

 

 

Alors que le soleil ne s’est pas encore couché, on rentre dans notre auberge. Le voyage et cet après-midi d’exploration nous ont épuisés. Il est temps de dormir pour profiter pleinement du lendemain.

Nonette

 

J’ai fait une petite vidéo qui compile les points forts de cette semaine à Lisbonne si ça vous intéresse !

Pour être au courant de chaque nouvel article n’hésitez pas à vous abonner sur le blog, sur ma page facebook ou sur intagram 😉

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s