Jour 2 : Mardi 9 Janvier 2018 : Greyfriar kirkyard, Elephant House, Arthur’s Seat, Palais de Holyrood et Surgeon Hall Museum #Édimbourg

La journée commence par un bon petit déjeuner à base de muffin, confiture de fraise et jus d’orange ! La veille, en rentrant, on était allé faire quelques courses. C’est toujours cool je trouve de voir les produits qu’on peut trouver au supermarché dans d’autres pays. Le dépaysement, ça passe aussi par l’assiette !

 

Bref une fois qu’on a déjeuné, on quitte l’appartement, direction Old Town (et toujours ces fameuses 45 minutes de marche). De jour, la ville semble totalement différente. Elle perd un peu son côté mystérieux et magique qui l’enveloppe la nuit. On peut voir, juste à côté de l’appartement, une immense brasserie aux briques rouges.

Nous passons devant de jolies petites librairies et pouvons apercevoir le château qui domine la ville, perché sur sa colline.

 

Notre première étape de la journée, c’est le cimetière de Greyfriars. Il s’agit d’un cimetière gothique plutôt vieux (les premières tombes datent des années 1500) et réputé pour être le cimetière le plus hanté du monde !

P1040998 (Copier)

 

Il a aussi servi d’inspiration pour l’auteur de Harry Potter, J.K. Rowling, car il abrite les tombes de personnages mythiques tels que Voldemort, Potter, Flint, Scrymgeour…

 

 

L’endroit est à la fois glauque et enchanteur. Les pierres tombales, humides et recouvertes de mousse, sont par endroit décoré de squelettes et de tête de mort. On s’y sent comme immergé dans un autre monde, fait de fantômes et de revenants (en kilt).

 

 

Après le cimetière, nous sommes passés devant la statue Greyfriars Bobby, une véritable légende à Édimbourg. Il s’agit d’un petit Skye Terrier qui vivait dans la ville au XIXe siècle. Il a appartenu à un policier pendant deux ans et à la mort de son maître, il veilla sur sa tombe pendant 14 ans.

P1040995 (Copier)

En face de la statue, on peut voir le café dans lequel il allait tous les jours avec son maître ainsi que son histoire.

 

Un peu plus loin, nous passons devant « The Elephant House », le café où J. K. Rowling venait pour écrire le premier tome d’Harry Potter. Toujours plus loin, de nombreuses boutiques cherchent à attirer les fans de la saga, proposant dans leurs vitrines Nimbus 2000 et baguettes magiques.

 

 

 

Vers la fin de la matinée, nous arrivons au pied d’Arthur’s Seat, un ancien volcan. Le sol est boueux, mais le temps clair. Après 45 minutes d’ascension, nous arrivons au sommet. La vue est magnifique. Nous avons un panorama de 360° sur la ville d’Édimbourg, son port et la nature environnante.

 

 

C’est vraiment une balade à faire. J’ai trouvé ça incroyable d’arriver aux limites de la ville et en quelques secondes, de se retrouver plongé dans la nature, loin des voitures et de la folie citadine.

 

 

 

Tout crottés, nous retrouvons la ville à la recherche d’un endroit où manger. Nos pas (et tripadvisor) nous conduisent vers Sugar House Sandwichs, une sorte de snack qui propose à la fois des sandwichs, des soupes et des desserts.

 

Avec le froid de l’hiver, une bonne soupe accompagnée d’une belle tranche de pain est des plus appréciables ! Nous goûtons aussi un scone salé au cheddar et au poivre, un régal.

 

P1050037 (Copier)

Réchauffés et le ventre plein, nous allons visiter le palais de Holyrood. À la base, il s’agissait d’un monastère fondé par un roi d’Écosse, David Ier en 1128 et il sert aujourd’hui de demeure à la Reine Elizabeth II lors de ses passages en Écosse.

 

Du 1er novembre au 25 mars, le palais est ouvert tous les jours de 09h30 à 16h30.
Du 26 mars au 31 octobre, tous les jours de 09h30 à 18h00. Au niveau des prix, comme la plupart des visites à Édimbourg, c’est assez cher. Il faut compter £12 pour une place adulte et £11 pour le tarif étudiant. Les audioguides sont compris dans le prix.

 

C’est une visite assez cool je trouve. On se promène dans le palais et on découvre pièce après pièce les différentes salles et leurs usages. C’est étrange de se dire que des familles royales ont vécu là, dans ces décors vieux et poussiéreux. Visiter le palais à cette période de l’année est plutôt tranquille, il n’y avait presque personne. Le point négatif c’est qu’en hiver les jardins sont fermés…

 

Je n’ai pu prendre que l’abbaye en photo, pour le reste du palais les photos étaient interdites.

 

Une fois la visite finie (compter environ 1h30), nous allons prendre un goûter à Clarinda’s Tearoom, un salon de thé à la décoration bien anglaise. Quand nous arrivons, nous avons de la chance : il y a une table de libre. Dans les dix minutes, le salon de thé est plein.

 

 

Nous prenons thé, chocolat chaud aux marshmallows et moka accompagné d’un carrotcake (délicieux), d’un sponge cake au chocolat et d’une tarte aux fruits.

 

 

P1050065 (Copier)

En sortant du salon de thé, vite direction le Surgeon Hall Museum ! Le musée est ouvert de 10h à 17h en hiver et coute 7£ tarif plein et £4 tarif étudiant. Pour bien profiter du musée, une visite de 2h est l’idéal. Mais ayez l’estomac bien accroché car il y a toute une collection de tissus pathologiques humain. Par là je veux bien sur dire des morceaux de main, des yeux, de l’estomac, des os, toutes sortes de choses bien ragoutante. Mais le musée est vraiment bien si la médecine et la chirurgie vous intéressent. Certaines grandes découvertes dans ces domaines sont le fruit du travail d’écossais renommés tels qu’Alexander Fleming à qui l’on doit la découverte de la pénicilline ou encore Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes qui en plus d’être écrivain était aussi médecin.

A 17h, à la fermeture du musée, nous passons par quelques boutiques à touriste puis dans un supermarché acheter de quoi manger pour le soir. Nous trouvons de la soupe à la carotte, au butternut et au gingembre qui n’a rien à voir avec les soupes en boîtes que l’on peut trouver en France, de la focaccia (100% Écossaise) (non je rigole) et une pizza végétarienne géante à £4 qui s’avère être la meilleure pizza achetée dans un supermarché que j’ai pu manger…

 

 

En dessert, je prends des puddings au cassis, mais le résultat n’est pas concluant. C’est très sucré, un peu bourratif, personne n’a trop aimé.

 

Après avoir vu dans la même journée un cimetière hanté, le sommet d’un volcan, visité un palais royal et mangé tout plein de bonnes choses, j’attends le lendemain avec impatience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s