Journée 5 : 5 Novembre 2017 #BERLIN

Aujourd’hui, ce n’est pas avant la fin de la matinée que nous quittons l’auberge de jeunesse. Après s’être couché à 2h passée, je vous avoue que les ronflements de notre colocataire espagnol ne nous ont pas trop dérangés !

En ce dimanche matin, nous prenons la direction d’un restaurant réputé pour ses gaufres et ses brunchs : le Kauf Dich Glücklich Café & Mehr. 

La décoration du lieu est très sympathique, très conviviale. Les fauteuils moelleux et confortables, idéaux pour déguster un bon chocolat chaud accompagné de larges gaufres, invitent à y rester longtemps affalés.

 

On devrait, mais on ne prends pas le temps de gouter leurs gaufres sucrées. On se contente de deux assiettes de brunch végétariennes et d’une gaufre salée.

Le prix de l’assiette est de 8 euros et celui de la gaufre de 5 euros. On trouve l’assiette très bonne, l’association du fromage avec le raisin, la poire et la confiture est délicieuse. Le pain est très bon, tout frais, mais en trop petite quantité, et si vous voulez un supplément, il faut ajouter 2,50 à l’addition… Je trouve qu’à ce niveau-là, c’est un peu abusé. Clairement, on voit que le manque de pain est calculé car les personnes aux tables d’à côté sont aussi obligées d’aller en prendre en plus… Pas cool !

 

La gaufre quant à elle… On n’aime pas. Il manque vraiment quelque chose pour ajouter un peu de punch, quelque chose qui ait du goût. Là c’est un peu plat, fade… Vraiment déçue par la gaufre.

Une fois le ventre plein, on continu vers le nord de Berlin, direction le marché aux puces du dimanche au Mauerpark ! Je ne m’y attendais pas mais c’est vraiment bondé. Et pas par des touristes, ici ça a l’air d’être une sortie du dimanche. Sur les étals on a l’occasion d’apercevoir tout plein de petites choses rigolotes, comme de tas de lunettes, des cassettes (une espèce qui selon moi avait disparue) de vieilles cartes postales ou encore cette boîte remplie de lettre datant des années 20. On trouve vraiment ça ouf que les gens essaient de les vendre…

 

 

 

 

Dommage qu’elles soient écrites en Allemand, ça aurait pu être intéressant à lire. Par endroit, il nous faut barboter dans la gadoue pour longer les étals. Au niveau de l’ambiance, avec cette lumière de temps couvert et nos chaussures toutes crottées, on a le sentiment d’avoir changé d’époque et de se trouver en pleins Moyen-âge. Sauf quand on regarde les étals, évidemment. Ce petit tour au marché est bien sympa en tout cas !

 

Avant de partir, on va faire un tour au Mauerpark, qui excepté l’ambiance qu’on y trouve, si on s’attache au côté « parc » tel qu’on le connait, n’a rien d’exceptionnel. On y écoute quelques minutes du beatbox de rue dans une ambiance qui a des allures de ghetto. Des personnes au style pour le moins original (qui pour certains frisent avec un look SDF) (sans vouloir être désobligeante hein) déambulent parmi la foule, une caisse pleine de bière dans les bras à la recherche de potentiels acheteurs. Le long de l’allée du parc, on a la possibilité d’écouter toutes sortes de musiques à quelques mètres les unes des autres, produites par toutes sortes de personnes. Personnellement, j’apprécie le mélange de genre et de cultures qu’on trouve ici. J’ai vraiment l’impression de me trouver dans un monde que je ne connais pas, celui des artistes berlinois exposant leurs talents devant un public hétéroclite et curieux.

Ensuite, toujours via nos petites pattes fatiquées, nous prenons la direction de l’île aux Musées. La journée est bien entamée et vu le ciel et les nuages qui s’agglutinent au-dessus de nos têtes, finirent notre séjour au sec peut être une bonne idée. Au passage, nous passons dans une boulangerie réputée pour ses bretzels (un de mes camarades tient absolument à en déguster un) : Alpenstueck Baeckerei. Finalement, pas de chance ils n’en ont plus. Par contre, ils ont cet énorme gâteau aux framboises qui me fait de l’œil et pour lequel je  craque complètement. Il est très bon, fruité, acidulé, sucré juste comme il faut, moelleux, bref un délice. JE NE REGRETTE RIEN.

P1040564 (Copier)

Après cette folie gourmande, on prend vraiment la direction du musée. L’entrée tarif étudiant est à 6 euros je crois et ce qui est plutôt cool c’est que les audio guides sont inclus dans le prix. Le musée est vraiment cool ! Il regroupe une collection d’antiquités sur le Proche-Orient et l’art islamique. Il est truffé d’immenses… heu… comment dire ? D’immenses constructions ? Enfin, des constructions qui viennent d’ailleurs et d’un autre temps. Genre… Des trucs qui ont été déconstruits de leur lieu d’origine et reconstruits dans le musée… Logique non ? Enfin toujours est-il que ce n’en est pas moins impressionnant et plutôt pas commun !

 

 

 

 

 

À la fermeture, nous prenons la direction du Bundestag (qui soit dit en passant n’est pas tout tout à côté) (c’est journée marche aujourd’hui). En y allant, on se fait (un peu) mouiller car la pluie tombe à verse, mais pas grave, on arrive enfin au Parlement et à son immense coupole de verre. Pensez bien à réserver en ligne si vous souhaitez y aller, c’est gratuit mais il faut juste s’y prendre à l’avance et prévoir d’emmener son passeport. Après avoir passé la sécurité, on s’engouffre avec tout un groupe dans un immense ascenseur (tellement grand et transparent qu’un instant j’ai crus apercevoir Willy Wonka pas très loin) et direction les étoiles. Heu… Non la coupole. Direction la coupole. Désolée je dois avoir un peu de fièvre… La pluie, le froid, tout ça…

 

Une fois en haut, vous pouvez récupérer un audioguide (c’est journée audioguide aujourd’hui !) qui vous explique les différents bâtiments qu’en théorie, quand il fait beau, que le ciel est dégagé et qu’il ne pleut pas on est censé voir. En vrai, même sous la pluie c’est plutôt cool comme visite. On a une belle vue sur la ville et observer tous les sièges du Parlement sous cet immense et étrange entonnoir, c’est marrant.

 

P1040609 (Copier)

Une fois rentré à l’auberge, on n’y reste pas longtemps : juste le temps de trouver un endroit où aller manger. Et là c’est relou mais je ne me souviens absolument plus du nom du restaurant… C’était un resto chinois, et moi, les restos chinois j’suis pas copine avec eux. En général ils mettent du soja partout (normal en même temps) donc ça ne fait pas mon bonheur. Bref je ne saurais pas dire si c’était bon vu que j’ai pas trop pu prendre ce que je voulais, en tout cas le concept est original : tout est vendu sous la forme de bol au même prix (3 ou 4 euros le bol, je crois). Du coup tu fais ton choix parmi la quantité de plats qu’ils proposent et tu choisis tes petits bols.

P1040610 (Copier)

Pour la dernière fois, nous prenons la direction du Wombat, pour notre dernière nuit sur Berlin.

Je vous épargne l’article du dernier jour. Notre avion partait à midi donc à part aller à l’aéroport, cette journée n’avait rien d’intéressant. Avant de partir, je suis juste repassée à la boulangerie qui se trouvait à côté de notre auberge, histoire de pouvoir gouter à cette fameuse brioche recouverte de chocolat fondu ! Verdict : même si elle était très bonne, je garde une préférence pour leur toute simple juste à la cannelle. On y a également pris des paninis pour la route, tomate-mozza-pesto, une vraie tuerie !

P1040619 (Copier)

Voilà en tout cas j’espère que les articles de ce court voyage vous auront plus et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures ! (Petit indice : pourquoi pas dans un pays anglophone et au son des cornemuses ?)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s