Gratin dauphinois pomme de terre, topinambour & carotte

Topinambour ! En plus d’être un nom rigolo, c’est un légume qui a une histoire intéressante (comme beaucoup des légumes mais en général on s’y intéresse pas trop).

Aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada ou soleil vivace, il appartient au même genre que le tournesol et vient d’Amérique du Nord. Il a été ramené en Europe et a fait des merveilles car sa culture est facile et il se multiplie très vite même dans des sols pauvres.

Sa consommation a été majorée pendant la Seconde guerre mondiale car il n’était pas réquisitionné en tant qu’indemnité de guerre (tandis que les pommes de terre oui). Par contre maintenant, il a mauvaise réputation. Déjà parce que dans les mémoires collectives il est associé à la nourriture mangée pendant la guerre et il était cuisiné sans matière grasse (ça devait être dégueux quoi) et puis apparemment c’est dur à faire cuire donc et il peut provoquer des flatulences (ça va vous donner envie de faire ma recette ça).

On peut en apprendre des choses en écrivant un simple article de blog ! Mais bon trêve d’histoire on va passer à la recette, si vous le voulez bien (même si vous le voulez pas en fait, vu que c’est moi qui décide :P).

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 500g de topinambour
  • 2 belles carottes
  • 6 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 gousse d’ail
  • 1 litre de lait
  • 10 cl de crème liquide légère
  • un peu d’huile, de la muscade, du poivre, du sel

Commencer par un moment de joie intense : l’épluchage de tous les légumes.

Quand c’est fait, les couper en fines rondelles au robot ou à la mandoline (mes rondelles faisaient environ 1mm d’épaisseur).

Placer le tout dans une casserole, recouvrir avec le lait et faire chauffer à feu moyen-fort. Il faut juste surveiller que le lait colle pas au fond et que ça déborde pas. Ajouter la muscade et le sel.

Laisser cuire comme ça pendant 45 minutes.

Faire préchauffer votre four à 200°.

Éplucher et couper la gousse d’ail en deux. Frotter le fond de votre plat avec l’ail, ajouter un peu d’huile au fond du plat pour pas que ça colle.

Verser votre préparation dans le plat. Enlever un peu de lait si vous avez peur que ça soit trop liquide (j’ai enlevé à peu près une louche de lait). Ajouter la crème, poivrer et enfourner pour 45 minutes-1 heure à 200°.

Comme ce n’est pas un gratin 100% patate, il y a moins d’amidon et la sauce reste un  petit peu liquide. Pour éviter ça, au moment où vous mettez vos légumes dans le lait, vous pouvez ajouter une petite cuillère à café de maïzena.

Laisser refroidir quelques minutes avant de déguster votre gratin tout chaud avec quelques feuilles de salade ! (A noter qu’il est meilleur le lendemain réchauffé… mais bon c’est s’y prendre trop à l’avance pour moi !).

Bon appétit !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s