5ème jour : 5 août 2017 #GRÈCE

Aujourd’hui, nous quittons Athènes et notre Road Trip commence vraiment. Nous avons réservé deux voitures de 5 places sur le site « autoeurope » que nous devons aller récupérer à l’aéroport. On quitte donc notre petit appartement et on prend le bus x95 pour l’aéroport. Cette fois, le vendeur refuse nos cartes étudiantes (car elles ne sont pas internationales) et nous devons payer le billet à 6 euros.

Une fois à l’aéroport, comme l’agence ne se trouve pas sur place, il faut attendre la navette qui fait des aller retour entre l’agence et l’aéroport. Comme nous sommes 9, seuls les conducteurs s’y rendent, les autres attendent qu’ils aient récupéré les voitures à l’aéroport.

C’est assez long. Dans l’itinéraire, j’avais prévu un départ d’Athènes vers 15h (car nous devions récupérer les voitures à 14h) mais finalement nous ne quittons Athènes qu’à 17h… Le point positif, c’est que en tout, pour 12 jours de location, nous en avons eu pour 680 euros pour chaque voiture (soit 55 euros par jour et par voiture) avec en plus 30 euros car nous avons souhaité ajouter un conducteur supplémentaire par voiture. Normalement, nous aurions dû payer 140 euros de plus pour des frais de jeune conducteur, mais finalement non ! Bref, à la base on était inquiet qu’une fois sur place l’on nous ajoute beaucoup de frais supplémentaire mais finalement, ça va !

Avant de partir, on s’achète des sandwichs à l’aéroport, on mange quelques fruits et c’est parti, direction Nauplie !

J’avais prévu que nous visitions Mycènes en fin d’après-midi, mais avec l’attente des voitures, c’est trop tard. On va donc directement sur Nauplie pour un passage éclair et manger car ce soir, j’ai prévu quelque chose d’assez spécial…

Pour nous rendre à Nauplie, nous passons par Corinthe, qui est un passage presque obligé pour se rendre dans le Péloponnèse. Les routes sont très bonnes, c’est l’autoroute en fait et la conduite ne semble pas si compliquée que ça (après moi j’ai pas conduit mais c’est mon impression). Bien sur, il faut faire attention aux rond-points, les priorités sont un peu différentes de celles en France, et aux stop qui semblent plus être des cédez le passage.

Au niveau des péages, nous n’en avons pas pour très cher pour aller jusqu’à Nauplie. Environ 10 euros par voiture en tout, et comme on partage tout à 9, ça va.

Sur la route, nous découvrons les paysages de Grèce : de la végétation basse, un sol rocailleux et des oliviers partout. Nous mettons un peu moins de 2h pour arriver à Nauplie. C’est une jolie ville en bord de mer où nous pouvons admirer d’anciennes murailles et forts.

P1020878 (Copier)

P1020880 (Copier)

P1020885 (Copier)

Malheureusement, nous n’avons pas le temps d’en voir plus. Nous allons manger au Pidalio Mezedopoleio (oui oui, merci tripadvisor).

Comme nous y allons à l’ouverture, c’est presque désert : au moins on est sur d’avoir de la place pour neuf ! Comme d’habitude, on prend toutes sortes de petites choses à partager : du tzatziki (c’est tellement bon…), des croquettes de tomates, de courgette, un plat à base d’aubergine, de tomate et de féta qui est un vrai délice, des salades…

P1020889 (Copier)

P1020890 (Copier)

P1020891 (Copier)

P1020892 (Copier)

P1020893 (Copier)

P1020894 (Copier)

Une fois le repas terminé, nous quittons rapidement Nauplie pour nous rendre au théâtre d’Epidaure, un des mieux conservé et qui a servi de modèle à de nombreux autres théâtres grecs. Nous allons assister à une tragédie grecque, Médée, dans le cadre du festival d’Epidaure.

On peut dire qu’il y a foule, il y a des embouteillages sur la route jusqu’au théâtre et beaucoup de monde se presse à l’entrée. J’avais réservé les billets deux semaines à l’avance. Tarif normal, les places les plus haut situées et les moins chères étaient à 10 euros, 5 euros tarif étudiant. Autant dire que pour ce que c’est : une tragédie grecque dans le plus beau théâtre antique de Grèce, c’est donné.

theatre

theatre2

Le théâtre, immense, est rempli. C’est impressionnant de voir tout ce monde entassé sur les petits gradins. Nous sommes placés presque tout en haut et pourtant, nous entendons assez bien les acteurs qui n’utilisent pas de micro.

theatre3

theatre4

Comme la pièce est en grec, il faut avoir de bon yeux pour voir les surtitres en anglais, dont la taille est un petit peu petite. La pièce est extraordinaire à voir, pleine de lumières, de musique, de drame.

P1020909 (Copier)

Nous passons vraiment un moment exceptionnel et c’est quelque chose à faire que je conseillerai sans hésitation.

Une fois la pièce finie, nous restons quelques minutes à admirer le théâtre éclairé par les projecteurs avant de partir.

P1020931 (Copier)

P1020937 (Copier)

Il est tard et nous devons trouver un endroit où planter les tentes. De préférence à l’écart d’habitation et des lieux touristiques vu que le camping sauvage est interdit en Grèce. Nous nous aventurons dans un petit chemin de terre parmi les oliviers et y campons, en espérant ne pas être réveillé le lendemain par un agriculteur en colère.

Publicités

Une réflexion sur “5ème jour : 5 août 2017 #GRÈCE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s