4ème jour : 4 août 2017 #GRÈCE

Aujourd’hui, notre troupe est au complet ! Il est temps pour nous de nous attaquer au plus lourd d’Athènes : l’Acropole, qui nous surplombe et que l’on peut admirer depuis que l’on est ici !

Normalement, l’entrée est à 20 euros. C’est quand même excessivement cher (je trouve), heureusement, pauvres étudiants que nous sommes, nous avons l’entrée GRATUITE ! Une fois n’est pas coutume, on essaie de se lever tôt pour éviter d’avoir à faire de la queue. On arrive à l’entrée de l’Acropole à 9h et il y a déjà foule. Enfin foule, c’est relatif. Depuis que nous étions arrivés, nous n’avions pour l’instant jamais eu à faire la queue. On attend donc, dix minutes, quinze minutes, puis notre très cher Zeus a une idée de génie, comme l’entrée est gratuite pour nous, peut-être que nous pouvons simplement entrer avec notre carte étudiante et sauter la case passage au guichet ? Ses certitudes se vérifient car ni une ni deux, nous voilà à l’intérieur ! Tout comme nos amis qui ne sont pas étudiant et à qui nous avions pris des entrée (gratuites) la veille (60 euros d’économie tout de même…) !

Commence alors l’ascension parmi de nombreux monuments (temple, théâtre, un peu de tout). Un des théâtres est immense et doit toujours être utilisé pour des représentations car il y a des projecteurs en place.

P1020542 (Copier)
Théâtre de Dionysos
P1020566 (Copier)
Théâtre d’Hérode Atticus
P1020574 (Copier)
Entrée de l’Acropole

Arrivé en haut, la foule est plus dense et s’accumule devant le Parthénon qui malheureusement est en restauration donc plein d’échafaudages.

P1020582 (Copier)
Temple d’Athéna
P1020588 (Copier)
Parthénon

On peut également admirer deux temples d’Athéna, qui est quand même la déesse de cette ville. Après les « gros trucs » que l’Acropole avait à nous offrir, nous faisons le tour du monticule sur lequel elle se trouve et nous promenons dans les endroits moins visités tels que les caves de Zeus et de Dionysos, des petites cavités dans lesquelles il est sympa de se promener.

Finalement, la visite est assez rapide car ce n’est pas un musée mais des monuments, en tout nous avons du y passer deux bonnes heures. D’ailleurs, il y a un musée de l’Acropole mais nous n’y sommes pas allés.

Durant la visite de l’Acropole, notre grand groupe s’était encore scindé et comme la plupart de nos téléphones ne fonctionnaient pas, difficile de nous retrouver… Nous sommes donc allés manger à cinq. Avant d’aller dans le petit restaurant que j’avais repéré sur tripadvisor (partenaire de vos non-échec culinaire), nous avons grimpé sur la colline de Mars et observé la vue depuis ses pierres lisses et glissantes. En descendant dans le centre, nous somme passé devant l’Agora romaine, un terrain rectangulaire plein de ruine et entouré de bâtiments.

P1020670 (Copier)

P1020676 (Copier)
Agora romaine

Le restaurant, le Feyrouz, où nous allons manger propose différentes spécialités grecques normalement à base de viande mais ici tout est végétarien. Le gars qui tient sa petite échoppe est vraiment très sympathique et prend le temps de bien nous expliquer de quoi il s’agit (en anglais et assez vite donc moi je n’ai pas trop compris…).

P1020683 (Copier)

P1020695 (Copier)

Je ne saurais pas dire comment cela s’appelle, tout est écrit en grec mais c’est absolument délicieux. Nous avons pris un peu de tout pour goûter : il y a des sortes de petits pains fourrés tantôt de préparation à base d’aubergine, de mélange à base de fromage ainsi que des sortes de galette recouverte d’une préparation à base de légume et roulé comme des pitas avec de la tomate, de la salade et du humous. Bref c’est l’apologie de la cuisine végétarienne : c’est super bon !

P1020684 (Copier)

P1020686 (Copier)

P1020687 (Copier)

P1020688 (Copier)

P1020689 (Copier)

Comme il nous reste une petite place pour du sucré, nous allons un peu plus loin dans la rue à un endroit nommé « Lukumades » et qui sert des beignets traditionnels. Il s’agit de boule ronde et frite tantôt recouverte de la préparation de notre choix, tantôt fourré. Nous avons pris des lukumades fourrés au chocolat praliné. C’est plutôt bon mais vite gras et écoeurant.En fait ça ressemble pas mal à des chichis ronds fourrés… La décoration du lieu est plutôt moderne mais la musique un peu trop forte et difficile de s’entendre parler.

P1020697 (Copier)

p1020700-copier.jpg

P1020701 (Copier)
Milk shake à la fraise
P1020702 (Copier)
Lukumades fourrés au chocolat praliné

En début d’après-midi, nous nous rendons à l’ancienne agora. Comme on est un peu blasé des musées, on passe très vite les quelques poteries du musée. On regarde quand même avec curiosité la « machine » qu’ils utilisaient pour le tirage au sort. Après le musée, il y a quelques monuments intéressants à voir comme le temple d’Héphaïstos qui est très bien conservé ainsi que les restes des bâtiments qui étaient utilisés dans la vie de tous les jours des citoyens grecs.

P1020723 (Copier)
L’ancienne agora

P1020780 (Copier)

P1020728 (Copier)
Klérotèrion
P1020731 (Copier)
Voldemort

P1020734 (Copier)

P1020739 (Copier)

P1020742 (Copier)
Temple d’Héphaïstos
P1020745 (Copier)
Vue sur l’Acropole
P1020765 (Copier)
Temple d’Héphaïstos

Un peu à côté de l’Agora se trouve le Pnyx. Nous y allons et y restons jusqu’à la fin de la journée. Il y a une belle vue, de l’ombre, un peu de vent, c’est idéal pour faire une petite sieste.

P1020786 (Copier)
Vue sur l’Acropole du Pnyx

P1020809 (Copier)

P1020817 (Copier)

En début de soirée, nous arrivons enfin à contacter les autres membres de notre groupe et à nous donner rendez-vous : ils doivent nous ramener des victuailles et nous rejoindre au Pnyx.

En les attendant, nous descendons de notre colline pour aller nous promener dans le quartier de Monastikiri qui depuis la tombée du jour est plein de vie. Sur les bords de la route piétonne, de nombreux stands se sont dressés. Nous nous arrêtons à un café afin de prendre de quelque chose à boire et un petit truc à grignoter. Entre bière et jus d’orange, nous nous partageons des sticks de mozzarella frits et des rouleaux de printemps à la grec (soit plutôt des nems).

Quand nos amis nous on enfin rejoint, nous faisons bombance à base de pita aux falafels (oui là, le Baba Ganoush devenait un peu répétitif) puis nous adaptons le jeu du loup-garou au lieu sur lequel nous nous trouvons : un oligarou, avec au lieu des traditionnels loup-garous des oligarques contre les citoyens, au lieu de la voyante une Oracle, pour la sorcière une Phytie, pour le chasseur un Hoplite ect.

P1020839 (Copier)

C’est tard, vers deux heures du matin que nous reprenons le chemin de l’appartement. À cette heure, certains quartiers d’Athènes sont toujours animés et les tables des bars bondés. Épuisés, nous allons nous coucher pour notre dernière nuit sur Athènes.

Publicités

3 réflexions sur “4ème jour : 4 août 2017 #GRÈCE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s