1er jour : 1er août #GRÈCE

C’est en ce 1er août que la première partie de notre groupe arrive sur Athènes. Au programme de notre Odyssée sur ces terres d’histoire : environ deux semaines en Grèce dont 5 jours à Athènes et le reste sous la forme d’un road trip dans le Péloponnèse.

Pour nous y rendre, nous n’avons pas choisi le plus simple mais le moins cher ! Ce vol magique et merveilleux nous faisait partir de Toulouse le 31 juillet au soir avec la compagnie Ryanair qui nous a emmenés, en environ 2 h, dans la capitale Allemande : Berlin. Le billet n’était pas très cher, 20 euros, tranquille. Évidemment, il n’y a pas tous les plus des compagnies qui ne sont pas low cost, par exemple si l’on veut mettre un sac en soute, il faut sortir le porte-monnaie. Nous avions donc le droit à un bagage en cabine et un petit sac, mais attention à ce que l’on met dedans ! Genre pour une des tentes, on n’était pas sur que ça passe mais finalement, il n’y a eu aucun problème !

Une fois à Berlin, malheureusement, pas le temps de profiter de la ville. Il est un peu plus de 22h et le lendemain, vers midi, on repart pour Athènes. Pas les moyens non plus de se payer une nuit à 120 euros dans les hôtels près de l’aéroport ni envie de devoir prendre une navette, pour ensuite rejoindre un logement moins cher proche de la ville. On passe donc une petite nuit très inconfortable dans l’aéroport… Ce qui est plutôt cool c’est qu’un café de l’aéroport ait des banquettes confortable et que malgré que nous n’ayons pris aucune consommation, personne ne nous vire !

Le lendemain, on prend notre vol pour Athènes, toujours avec Ryanair, nous l’avions payé une cinquantaine d’euros. Le survol de la Grèce est magnifique. Les reflets de la mer sont superbes, le découpage des côtes est à couper le souffle, bref avoir une place en hublot ça vaut vraiment le coup !

P1020155 (Copier)

P1020157 (Copier)

Après trois heures de vol, on arrive à Athènes. Pour rejoindre le centre-ville, nous prenons le bus x95 qui pour 6 euros (mais attention il y a un tarif étudiant avec des billets à 3 euros mais des fois ils font un peu chier et ils veulent une carte étudiante internationale) nous permet d’aller jusqu’à la place Syntagma, au cœur de la ville. Bon à savoir, ce bus circule 24h/24 ce qui est bien pratique !

Chargés de nos affaires, nous rejoignons l’appartement que nous avons réservé sur booking. Nous quittons la place Syntgma et traversons le jardin national. Il fait beau, chaud, autour de nous les cigales chantent et le parc sent bon le thym et les vacances !

Après vingt minutes de marche, nous arrivons à l’appartement. Prévu pour six, il est plutôt pas mal, spacieux, plutôt bien placé (trente minutes à pied de l’acropole), pas très cher car à six nous nous en sortons avec des nuits à 15 euros. Le seul bémol est le petit déjeuner qui était censé être compris dans le prix et qui en fait se résumait à une brique de jus de fruit dans le frigo, un paquet de pain de mie, de biscotte, quelques petits pots de confiture et des corn flakes. Bon je chipote le petit déjeuner est là, c’est juste qu’il est loin d’être exceptionnel et probablement insuffisant pour les 4 jours que nous sommes censés passer à Athènes (surtout si je compare par rapport aux petit-déjeuners que nous avions eus au Maroc) !

Le soir, une fois reposés et propres, nous nous rendons dans un petit restaurant à proximité, le Baba Ganoush qui propose de nombreux plats végétariens et végétaliens. Ses petites tables disposées sur le trottoir et éclairées par de jolies guirlandes multicolores le soir offre un cadre convivial et accueillant. C’est une très bonne surprise ! La carte est plutôt réduite (et tant mieux ! en général moins un restaurant propose de choix plus tout est maîtrisé !) mais les produits sont de qualité !

P1020158 (Copier)

Le service est irréprochable, dès que l’on arrive on nous sert des carafes d’eau pleines de glaçon. Les pitas aux falafels sont excellentes et à un prix raisonnable, pareil pour les salades. C’est plein de saveurs, de texture, une vraie tuerie. Les petites pitas sont à 2,70 et valent presque en taille celle à 4,30 euros. J’avais pris une petite pita à 2.70 au baba ganoush, une sorte de purée d’aubergine et clairement… C’est une vraie tuerie !

P1020163 (Copier)
La salade « couscous » en petit format
P1020164 (Copier)
La « rusk bread » salade, petit format
P1020166 (Copier)
Petit pita « Baba Ganoush »
P1020170 (Copier)
L’assiette « falafel on a plate »

Bref, c’est une première journée qui se finit sur une touche salée bien agréable et gourmande !

Publicités

3 réflexions sur “1er jour : 1er août #GRÈCE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s