Jour 3 : Jeudi 15 Juin 2017 #MAROC

Aujourd’hui, on quitte Marrakech deux jours pour aller à… Ouarzazate !

Le départ de notre bus est fixé à 9h, on se lève donc tôt pour prendre un bon petit déj (le même que la veille) avant de nous rendre à la gare. Il faut quand même compter 45 minutes de marche, alors on y va d’un bon train.

Plusieurs compagnies permettent de se rendre à Ouarzazate en bus, nous avions choisi Supratour car c’est celle que j’avais le plus vue dans les blogs ou forum de personnes qui racontaient leur périple. Pour environ 6h de bus, nous en avions pour 80 dirhams soit 8 euros (attention dans le bus il y a la clim, donc prévoir un pull même si dehors il fait 40 degrés !). Il est également possible de faire ce trajet en taxi, mais à deux ça n’aurait pas été rentable. Si vous êtes 6 et bon négociant, vous pouvez vous en sortir pour beaucoup moins de 8 euros !

Durant toute la matinée, on profite de l’évolution du paysage. Ouarzazate se trouve aux portes du désert, plus le temps passe et plus l’environnement devient sec et aride. Bientôt, la route est entourée de roches et de grands rocs semblables à des paysages dignes des meilleurs westerns. De temps en temps, nous traversons de petits villages déserts, à cette heure de la journée, la chaleur est à son apogée et tout le monde dort. Un torrent à l’eau rouge et épaisse serpente à travers le désert, à l’origine de quelques oasis vertes et superbes.

P1010515 (Copier)

Rien que le paysage qui entoure la route est à voir.

Vers 14h, on arrive à Ouarzazate. Honnêtement, la ville n’a rien d’exceptionnel. Nous nous rendons dans l’hôtel que nous avions réservé sur booking, l’hôtel “Azoul”. Comme nous sommes hors saison, il y avait de grosses promotions, genre -50%. On a donc une chambre pour une nuit à 24 euros, mais sans petit déj (snif). La chambre est grande, encore une fois, le lit est immense, la salle de bain propre, on ne demande rien de plus.

 

Comparé à Marrakech, ici ce n’est pas très dur de s’orienter, on trouve donc assez facilement, on dépose nos affaires, on mange un morceau, et hop ! On est reparti ! Il est déjà 15h et il nous reste moins de 24h pour explorer Ouarzazate.

Ce que nous voulons faire cet après-midi c’est visiter un studio du cinéma. Avec son environnement superbe, Ouarzazate est une ville qui a abrité de nombreux tournages de films dont les décors sont restés sur place. Il y a deux grands studios : les studios Atlas et CLA. Tous les deux sont situés un peu en dehors de la ville et trop loin pour nous y rendre à pied, pour la première fois on va donc devoir prendre… un taxi.

Avant de partir, on demande à la réceptionniste de l’hôtel combien devrait nous coûter un taxi pour aller aux studios Atlas. Elle nous dit que normalement les prix sont de 5 dirhams/personnes, soit 10 dirhams pour deux (= 1 euro).

Nous arrivons à arrêter un taxi et lui demandons s’il peut nous emmener aux studios Atlas, immédiatement, il nous propose de monter sans même discuter du prix. Ça nous semble être une très mauvaise idée, on insiste plusieurs fois pour savoir combien cela nous coûterait. Il nous répond 50 dirhams, soit 5 euros et 5 fois plus que ce que l’hôtel nous a annoncé. On lui dit que nous savons que le tarif est de 10 dirhams mais il commence à nous faire son speech du “je dois bien manger, 10 dirhams ce n’est rien” etc. Finalement, nous arrivons à faire descendre le prix à 30 dirhams. Il commence à être tard, on voudrait visiter le studio avant qu’il ne soit fermé, bref, on ne va pas passer une demi-heure à marchander avec un taxi pour 2 euros.

Après dix minutes de route, on arrive à l’entrée du studio Atlas. Un immense hôtel est accolé au terrain dans lequel se trouvent les décors. L’entrée est de 50 dirhams/personne et la visite guidée. Notre groupe est majoritairement composé d’anglophone, la visite est donc en anglais. Honnêtement… je ne comprends rien. Juste les moments gênants où le guide fait les blagues qu’il doit faire en boucle à chacune des visites et qui ne sont pas drôles.

P1010406 (Copier)

Certains décors sont impressionants, majestueux et pleins de couleurs. Des chars de Gladiator traînent parmi des répliques d’avions. Des monuments à l’allure égyptienne d’Astérix et Obélix mission Cléopâtre ou du Retour de la momie côtoient un grand château qui a servi au tournage de Kingdom of Heaven et de Game of Thrones.

 

 

P1010363 (Copier)

Nous apprécions ce moment passé immergé dans des mondes fictifs, passant alternativement du côté sublime des décors travaillés aux côtés creux des échafaudages. Notre seul regret est la rapidité de la visite et l’empressement du guide à finir le plus tôt possible. On aurait aimé pouvoir se promener parmi les décors à notre rythme. En 45 minutes, la visite est finie, le guide nous réclame un pourboire avant de nous faire sortir de l’enclos qui renferme les décors. 5 euros pour 45 minutes de visite, c’est cher payé…

P1010371 (Copier)

 

P1010399 (Copier)

Pour retourner dans Ouarzazate, on essaie de prendre le bus. Il y a un arrêt en face des studios Atlas mais pas d’horaire indiqué ou de prix. Quelqu’un d’autre attend le bus, on espère qu’il va passer assez vite.

Finalement, un taxi passe devant nous et s’arrête. On lui demande combien pour aller à Ouarzazate et il nous répond du tac au tac 5 dirhams chacun. C’est parfait, sans hésitation, on monte dans son vieux taxi. Il nous dépose à la kasbah, tout au bout de Ouarzazate. Il s’agit d’une jolie construction architecturale qui date du dix-septième siècle.

P1010410 (Copier)

On n’a pas de chance, le château est fermé et on ne peut plus le visiter, avec le ramadan les horaires deviennent complètement anarchiques… On se contente donc de se promener à travers la médina. Les constructions en terre sont superbes et les petites rues typiques… Mais nous ne nous sentons pas à l’aise. Plusieurs fois, des jeunes nous abordent et veulent nous servir de guide pour visiter la médina, un homme essaie de nous faire rentrer dans son riad pour boire un thé… En soi ce n’est pas méchant, c’est l’insistance qu’ils mettent qui nous gêne et nous donne envie de fuir. Après vingt minutes, on décide de s’en aller et de rentrer à l’hôtel. C’était joli, on en a fait le tour, mais on est fatigué.

P1010408 (Copier)

Le soir, on va manger à Habous, un petit resto-snack pas trop cher.

habous

Une fois assis, on nous apporte immédiatement une petite assiette d’olive et un gros de tas de ce que j’ai vu être du sellou ? Une sorte de pâte à base ici de cacahuète car apparemment ça avait un goût de curly. Je ne saurais pas dire si c’était bon ou pas, étant allergique aux cacahuètes je n’y ai évidemment pas goûté…

photo0jpg

Nous commandons deux jus d’oranges, et tout pleins de petites choses : une salade marocaine (25 dirhams), des briwates de légumes (25 dirhams), et un gratin de légume (35 dirhams). La salade marocaine, un ensemble de tomate, poivron, oignon le tout bien assaisonné est délicieuse ! Fraîche, gouteuse, un régal ! Les briwates, sortes de petits samoussas aux légumes sont super bon, tout comme le gratin.

habous45

Après avoir bien mangé, on rentre à l’hôtel pour un gros dodo, la chaleur et le soleil ça crève quand même.

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s