Rome : 1er jour, l’arrivée

Rome ! Enfin ! Depuis le temps que je souhaitais y aller ! Et avec le Doud en plus ! 😀

DSCN1350 (Copier)

En ce premier jour, aucune visite évidemment, mais au programme : avion, navette, découverte du B&B et d’un petit resto bien sympa dans les alentours.

L’avion :

Pour nous rendre à Rome le Doud et moi avons pris un vol Toulouse Rome. On pourrait croire que voyager en avion coûte très cher, pourtant, avec des compagnies Lowcost comme Ryanair ou Easyjet, certains billets sont à des prix très abordables, voir même totalement dérisoires.

easyjet-photo-easyjet

J’ai trouvé nos billets grâce à un comparateur de prix qui s’appelait Jetcost, et je suis tombée sur ces billets à moins de 70 euros l’allez/retour Toulouse/Rome.

Après il faut bien prendre en compte que ce prix ne prends pas en compte un éventuel bagage en soute. A ce prix, il faut voyager assez léger avec un sac ou une valise respectant une certaines dimension, et en prohibant tout ce qui dit shampoings, couteau, ciseau etc.

La navette :

Notre avion arrivait à Rome Fiumicino, un aéroport à environ 45 minutes du centre de Rome.

Pour rejoindre Rome, j’avais trouvé une navette Terravision qui pour 4 euros nous permettait de rejoindre directement la gare de Termini.

Nous avions pris nos billets en avance en ligne (sinon en prenant les billet sur place c’est 6 euros je crois) et déjà choisi l’horaire. Par rapport à l’heure d’arrivée de notre avion, notre timing  était un peu… short. Surtout qu’en arrivant à l’aéroport de Rome, nous étions un peu perdu, et avons cherché partout pour trouver la sortie !

Finalement tout c’est bien passé, nous avons trouvé la navette, embarqué nos bagages dans la soute, trouvé deux siège dans le bus bondé, et deux minutes après y être monté, elle était déjà partie (un quart d’heure avant l’heure de départ prévue !!! Et nous qui avions pensé être à l’heure !). Un peu plus, et nous aurions du attendre la prochaine !

Le B&B :

A mon avis, le logement durant un séjour de vacances joue un rôle plutôt important dans son bon déroulement. Avec le Doud, nous avions vraiment fouillé le net à la recherche d’un bon plan : une chambre ou un appartement à louer pas cher, propre et bien placée. Après avoir passé au crible wimdu, hostelworld et booking, je suis tombé par hasard sur la perle rare.

Un B&B appelé Brancaccio guesthouse sur booking, à 160 euros la nuit + 3,50 euros par personne et par nuit (ouais, c’est nul ça) soit un total pour 7 nuits de 213 euros pour deux. En plus du prix plutôt raisonnable par rapport aux autres locations, ce B&B avait une localisation superbe : situé à 800m de Termini et à 800m du Colisée (10min à pied !). Ah et en plus il y avait une cuisine ! Donc pour les soirs où l’on avait pas trop envie de sortir, ou de payer à manger (:P) c’était cool.

DSCN1329 (Copier)

L’arrivée se fait à une autre adresse, située à 2 minutes du B&B où l’on nous remet les clefs, les cartes pour le petit déjeuner, et nous emmène à notre chambre.

Les chambres sont propres, équipées d’un placard et d’une télévision (bon la télé en Italien…). Il y a du wifi disponible avec une connexion qui marche très bien. La salle de bain commune est propre, le ménage dans les chambres fait tous les jours, bref, c’est cool quoi ! Par rapport au prix je m’attendais pas à un truc pas super, mais finalement… très bonne surprise !

Sapori e delize, le petit resto sympa :

Bon, après l’avion, le bus et tout, on avait faim quand même ! Et puis j’avais hâte de manger un bon petit plat italien ! Avant de partir, j’avais fait un petit tour sur tripadvisor (ça évite les mauvaises surprises) et trouvé un resto avec pas mal d’avis positif.

Sapori e Delize, une pizzeria faisant également des assiettes de pâte se trouvait juste en face de notre B&B, et c’était top. C’est très très petit, il y a quatre ou cinq tables de deux personnes à tout casser (il font surtout des pizzas à emporter) mais l’ambiance est agréable. Déjà, on peut voir le pizzaiolo préparer les pizzas sous nos yeux, les enfourner puis les sortir avec le fromage encore bouillonnant, et puis tout le monde parle fort et en italien (les italiens  parlent fort non ?). Les prix sont raisonnables, compter entre 8 à 9 euros pour une pizza et 7 à 8 euros pour une assiette de pâte.

Pour ce premier soir, nous avions prit des pâtes carbonara qui étaient super bonnes (mais peut-être un tout petit peu trop salées pour moi), du genre de celle qu’on  ne mange jamais : pâtes, jaune d’oeuf, bacon et parmesan. C’est riche, mais waouh, qu’est-ce que c’est bon ! On avait aussi prit une pizza sans trop savoir ce qu’il y avait dedans (on a donc découvert que eggplants en anglais voulait dire aubergine !) qui était assez bonne aussi !

Voilà pour cette première journée d’arrivée, d’installation et d’immersion dans la gastronomie italienne !

Publicités

3 réflexions sur “Rome : 1er jour, l’arrivée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s